L’Art en Droits

AFFICHE KO JPEG

Des artistes du 19è ont créé des œuvres (danse, chant, arts plastiques, peintures…) qui questionnent des droits humains tels que l’identité, la dignité, l’égalité, les migrations… et qui, délicatement préservées dans de drôles de valises, nous permettent désormais de voyager à travers les écoles pour animer de nouveaux ateliers ! Un projet réalisé avec Eve, Hélène, Thomas et Valentin, étudiants à Paris 7, et que nous sommes heureux de vous présenter !

11016333_10153124735433210_1526989732_n-1425301870

Saïdo Darwin

Saïdo « Darwin » Lehlouh évolue dans le milieu du hip hop depuis l’âge de 15 ans. En 2001, il fonde avec d’autres danseurs le Bad Trip Crew qui participe intensivement à la scène hip hop underground et au domaine des battles. A partir de 2007, il s’engage en tant qu’interprète dans des créations chorégraphiques aux côtés de Storm ou Norma Claire, et plus récemment avec Sébastien Ramirez. Il découvre le 19è à travers Villette Street et s’y intéresse alors de près.

Il a créé avec Johanna sa femme danseuse et chorégraphe un duo Iskio qui nous parle du droit à l’égalité. Nous avons déjà tourné la vidéo de l’Art en Droits sur une terrasse du 19ème et nous avons hâte de vous la dévoiler !

 

10313050_738236399617786_5740410910611073946_n-1425560519

Tennin

Nouvelle sensation de la scène alternative française, la jeune artiste de 26 ans, adepte du normcore, cultive dans ses chansons un côté sombre à la pointe du mysticisme et propose un métissage musical, de style à la fois urbain et alternatif. Animant des ateliers pour les enfants dans le 19è, elle a choisi de participer au projet « L’Art en Droits » sur le thème du droit des enfants à ne pas travailler. Elle travaille déjà sur un texte dont l’instrumentale faite au beat-box reposerait sur un coeur d’enfants!

·

 

 

Atelier1nb-1424206660

Nora Herman

Artiste d’origine argentine de Buenos Aires, Nora Herman a vécu et travaillé à Madrid, Burgos puis New-York, avant de s’installer à Paris dans le 19è tout comme son atelier. Son œuvre, présente dans les collections publiques, comme la Bibliothèque nationale de France, est couronnée de prix depuis 1979. Le moteur de son travail est ainsi de fixer dans la matière (le bronze) sa fascination pour la naissance, la gestation, l’évolution. Elle a notamment déjà réalisé des mallettes pédagogiques pour le Centre Pompidou. Elle travaille sur le droit à l’identité.

 

Tumblr_naie8emrtl1qaw03ro1_500-1424206699

Afour Rhizome

Afour Rhizome, de son vrai nom Kyoo Seok Choi, a quitté sa Corée du Sud natale pour venir étudier les arts plastiques à Paris. De nombreux changements ont accompagné cette nouvelle aventure: l’apprentissage d’une nouvelle langue, sa compréhension et son écriture. C’est tantôt grâce aux mots, à la photograhie, aux matériaux trouvés un peu au hasard qu’il parvient à exprimer ses nouvelles perceptions: une nouvelle langue, de nouvelles pratiques culturelles. Afour Rhizome a décidé d’adopter son propre système d’archives de concepts et de mots.

Il vient de terminer une résidence à l’Antenne Jeunes Flandre et continue son périple au coeur du 19è, entre autre avec l’Art en Droits. En effet, il a souhaité participer à ce projet en interrogeant la Liberté de circulation. Kyoo a déjà beaucoup travaillé sur des textes qui nous parlent de la rencontre de différentes cultures, de migration et a même trouvé sa valise de l’Art en Droits, c’est la valise de Michelle…

Img_8285-1424206714

Corinne Sebbagh

Artiste amateur, Corinne Sebbagh maîtrise plusieurs techniques parmi lesquelles le dessin, la peinture, le pastel et l’aquarelle. Elle a déjà travaillé avec des publics scolaires notamment dans des collèges. Elle a l’habitude de peindre au 5 du 104 à Paris. Pour l’Art en Droits, elle a décidé de travailler sur le droit des enfants et plus particulièrement sur le droit à la dignité.

Corinne a pu finir de peindre son tableau qui au travers de nombreuses figures vives et masquées se réfère à la manipulation des enfants et à leur droit à la dignité.

 

Nous travaillons aussi avec La Débrouille Compagnie (Paris 19e) pour customiser les mallettes :

Née en 2002, l’association Débrouille Compagnie fédère des artistes et artisans du monde entier qui créent, à partir de déchets, des oeuvres utilitaires ou décoratives. Ces initiatives originales émergent de manière endogène dans les quartiers populaires, notamment dans les pays peu industrialisés, où les métiers artisanaux sont toujours pratiques. Leurs savoir-faire ancestraux se renouvellent pour s’adapter aux modifications de l’environnement et de la société.

Cheick_bathily_0-1427303832

Cheick Bathily est un des artistes qui a participé à la customisation des mallettes.

Cheick Bathily a appris la soudure de boîtes métalliques lorqu’il avait 7 ans, auprès du maître récupérateur Ladji Badiaga, fondateur de l’atelier Miria à Bamako (Mali).

Devenu apprenti à 13 ans, il a commencé à créer ses propres modèles de sculpture.

En France depuis 2004, il s’est investi à la Débrouille Cie : en dehors de ses créations, Cheick anime des ateliers pour partager son savoir-faire et enseigner ses techniques – notamment la soudure à l’étain.